HELLO TM H5

H5, HELLO TM Liberty, 2012.

Le mercredi 10 octobre dernier à 9 h précises, une inquiétante nouvelle a simultanément émergé des serveurs de l’Agence France-Presse, de l’Associated Press et de Reuters : « La marque américaine HELLO TM aurait racheté la Gaîté Lyrique ». L’information n’a pas encore été confirmée par le centre parisien dédié aux Cultures Numériques qu’une statue emblématique de la firme  fondée en 1812 à Chicago par Harvey Halloway orne son entrée. C’est donc un aigle à la couleur bronze et symbolisant la puissance qui nous accueille. La marque se veut toutefois rassurante en diffusant des messages publicitaires au travers d’une voix féminine enivrante. Mais le regard de l’aigle dont l’image vidéo projetée atteint les 21 mètres de large is watching us. L’entreprise à l’identité visuelle quelque peu infantilisante n’a pas hésité à occuper l’espace d’exposition en y installant une gigantesque table de réunion façon Board of Directors. A l’écran, se succèdent les slides d’un story telling détaillant le contrôle de la situation. En bas, on comprend que l’entreprise est une famille, comme Google, comme Facebook au travers des « 880 portraits de ceux qui ont fait le siècle avec HELLO TM ». Et puis il y a la projection immersive d’un film d’animation où s’opère une collision entre Les Oiseaux d’Hitchcock et le style graphique de l’agence H5. Sans que l’on comprenne les rapports entre l’agence parisienne et le groupe international qui s’est adapté à la culture de la Gaîté Lyrique en proposant quelques dispositifs interactifs. Mais rien de ce qui est graphique, coloré ou participatif ne peut faire oublier les désirs d’expansion de la marque HELLO TM. Allant jusqu’à dévoiler le projet architectural visant à déplacer le Guggenheim Museum de New York à Chicago pour en faire son futur siège social !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.