Occur

15_04_14

Quentin Destieu, Sylvain Huguet, La Refonte, 2014.

Dans sa galerie dont la surface de 22,48 m2 est connue de tous, Rosario Caltabiano vient d’inaugurer l’exposition Occur. Cette carte blanche offerte au collectif Otto-Prod basé à Marseille regroupe les œuvres de sept artistes dont celle intitulée La Refonte de 2014, une inquiétante proposition du duo Dardex que forment Quentin Destieu et Sylvain Huguet qui sont aussi les organisateurs du festival Gamerz d’Aix-en-Provence. Une proposition inquiétante à plusieurs égards puisqu’on identifie instantanément des armes blanches dont la finition serait celle d’un autre âge. Mais de quoi s’agit-il exactement ? La connaissance de la composition de ces quelques haches, couteaux entre autres pointes de flèche nous donne quelques éléments de réponse qui augmentent l’aspect inquiétant de la proposition artistique reliant l’âge de bronze à l’ère électronique. Car l’alliage, avant “refonte”, est issu des déchets électroniques que nous produisons en grande quantité. Faudrait-il, au travers de cet acte résolument symbolique, redouter l’amnésie des humains en recherche inconsciente de la part primitive qui tous nous habite ? Quand des théoriciens du monde entier s’interrogent sur l’anthropocène, l’époque géologique désignant notre action sur la biosphère qui aurait commencé avec les premières machines à vapeur. Mais les dardex ont un autre projet allant plus loin encore dans la représentation de l’après d’un possible chaos. Un projet plus récent car datant de 2015 et intitulé Gold Revolution en référence à la Digital Revolution que nous n’avons pas fini de célébrer. L’œuvre, portée par un désir de rematérialisation du monde, se présente sous la forme d’un mini laboratoire dédié à la récupération de la part d’or de nos déchets informatiques, loin, si loin, de l’apparente immatérialité du cloud !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.