Sors de ce corps !

#SHAKE_ME, Frédéric Deslias, Cie Le Clair Obscure, avec Matthew Morris, 2017-2019.

Il y a, dans le cadre de la Biennale Némo, un festival qui émerge à La Gaîté Lyrique. Intitulé Sors de ce corps ! par ses initiateurs, Gilles Alvarez et Marc Dondey, il regroupe une conférence, un atelier et des installations ente autres spectacles, dont #SHAKE_ME. Mise en scène par Frédéric Deslias et interprétée par Matthew Morris, cette performance est inspirée de l’expérience que le psychologue social américain Stanley Milgram imagina au début des années soixante pour évaluer le niveau d’obéissance d’individus soumis à une autorité scientifique. Le contexte, La Gaîté Lyrique ce 3 février 2018, est tout autre puisqu’il est artistique et c’est le performeur lui-même qui invite les membres du public à lui infliger quelques décharges électriques. Mais c’est encore pour la “bonne cause” puisque les spectatrices et spectateurs n’agissent, par deux, que pour participer à la performance du corps dansant qu’ils contrôlent partiellement. On se prend inévitablement au jeu qui nous fait oublier les petites souffrances infligées. Après tout, nous y avons été invité ! Et c’est comme si le contexte artistique nous déchargeait de toute responsabilité, même si ce bouton d’arrêt d’urgence en évidence sur le devant de la scène, nous rappelle la possible dangerosité de cette expérience à haut potentiel défoulatoire que bien des psychologues ou psychanalystes pourraient analyser avec une égale délectation. Quand la torture d’individus par l’électricité, sous quelques prétextes militaires ou politiques que ce soit, nous renvoie aux périodes les plus sombres de certains Etats qui en ont reconnu l’usage dans le passé. D’autres expériences, à l’ère du contrôle des êtres ou objets qu’autorisent aujourd’hui les technologies numériques, sont à venir jusqu’au 11 février 2018 à La Gaîté Lyrique.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.